Accueil » Les meilleurs des plats Malagasy

Les meilleurs des plats Malagasy

par Gaetan
96 vues
plats malagasy en ligne

Madagascar, comme n’importe quel autre pays au monde, dispose de ses spécialités culinaires. Elles font partie de sa richesse. Elles se transmettent de génération en génération. L’avantage des plats Malagasy disponibles en ligne ou non est qu’ils soient tous à base de produits frais produits localement. Ils peuvent être dégustés dans les divers restaurants. Voici justement quelques plats typiques de ce pays.

Le romazava

Il s’agit certainement d’un des plats Malagasy en ligne les plus connus. C’est une sorte de plat national même. La préparation est constituée de plusieurs ingrédients dont la viande de zébu et les brèdes mafana ou anamalaho en langue locale. Les autres ingrédients peuvent ensuite variés d’un cuisinier à un autre. Il peut revisiter le plat à sa manière et ajouter du poisson séché, des crevettes, du poulet, et de tous les ingrédients disponibles selon la saison. Les brèdes mafana apportent à ce plat un gout acidulé en bouche. Il se mange avec du riz, du piment ou sakay et de l’achard qui est un mélange de légumes crus avec de la vinaigrette.

Le ravitoto

Le ravitoto est aussi un autre plat incontournable du pays. Il s’agit de feuilles de manioc pilées. Il est souvent accompagné de viande de porc bien gras. Pour rehausser le gout, les Malgaches ajoutent généralement de l’ail ou encore du gingembre dans la préparation. Ils peuvent aussi remplacer la viande de porc par de la viande de bœuf grasse, du poulet ou du poisson. Il est également possible de servir le ravitoto sans viande, juste avec une lichée de coco ou des pistaches pilées. C’est par ailleurs un plat de « laoka », le met salé que les Malgaches prennent avec leurs bols de riz.

Le koba

C’est sans doute le plus malgache des gâteaux. Le Koba fait aussi partie du savoir-faire culinaire typique de ce pays. Il figure dans la liste des plats Malagasy en ligne à déguster au moins une fois dans sa vie. Outre sa forme cylindrique exceptionnelle qui fait environ 1?m de long, il se particularise aussi grâce à son gout très sucré et son enveloppe en feuille de bananier. Le Koba est un mélange de cacahuètes broyées enrobées de farine de riz et saupoudrées de sucre.

Par ailleurs, la cuisson de ce gâteau se fait dans des récipients particuliers pendant plusieurs heures. Il se prend comme dessert avec une boule de glace ou des fruits de saison. Il faut noter qu’il existe aussi d’autres variétés de koba plus petites et fabriquées de manières différentes comme le koba ravina (à base de cacahuètes, de banane et de farine de riz), le koba katsaka (à base de maïs broyé), etc.

Le varanga

Ce plat est l’un des plus anciens du pays. Il a été préparé à l’époque royale pendant les grands évènements festifs, notamment vers les années 1580 durant le règne de Roi Ralambo. Les cuisiniers de l’époque mettaient 2 jours et une nuit pour préparer le varanga. Il s’agit d’un plat constitué de viande de bœuf effilochée. On utilise principalement du filet émincé. La cuisson se fait particulièrement dans une grande marmite qui peut contenir un gros bloc de viande. Il n’est pas encore coupé en morceau. Il peut être cuit avec du gingembre ou de l’ail pour rehausser le gout.

Ensuite, les fibres de la viande sont enlevées une à une. Les fibres pourront ensuite être frites dans de l’huile pour obtenir du croquant de fibres de bœuf. Cette alternative n’est cependant pas obligatoire. Tout dépend du gout de chacun. Le varanga est aussi un laoka à prendre avec un bol de riz, du romatsatso, de l’achard et du piment.

Facebook Comments

Postes connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies